topblog Ivoire blogs

2015.02.11

Burkina : Un parti politique compte proposer une loi pour la répression de l’homosexualité

 

Burkina-Parlement-Loi-Projet

Burkina : Un parti politique compte proposer une loi pour la répression de l’homosexualité  burkina-un-parti-politique-compte-proposer-une-loi-pour-la-repression-de-l-homosexualite-_54d8da7a70069_l220_h230.jpg

Ouagadougou le 09 Févr. 2015 - Le Parti de la renaissance nationale (PAREN) a annoncé samedi, son intention de déposer une proposition de loi pour la répression de l’homosexualité, sujet tabou au Burkina Faso.

«Compte tenu du fait que ces comportements déviants (homosexualité et pédophilie) prennent de plus en plus de l’ampleur avec les grandes manifestations culturelles, organisées régulièrement dans notre pays, que la présente proposition de loi vise à les prévenir en les interdisant», a indiqué le président du PAREN Tahirou Barry au cours d’une conférence de presse.

Le vote de cette loi, a-t-il ajouté, préserverait la société burkinabè «des excès coupables de la liberté individuelle occidentale».

«Ainsi en occident, l’animalité, l’homosexualité, la pédophilie et le mariage de personnes de même sexe sont devenus des droits de l’homme, envers et contre la loi naturelle : le malade revendique sa maladie comme une liberté»,  a dénoncé M. Barry.

L’article 23 de la Constitution burkinabè qui stipule que «le mariage est fondé sur le libre consentement de l’homme et de la femme», interdit de facto le mariage entre personnes de même sexe, un sujet tabou au Burkina Faso.

Mais au regard de la médiatisation (occidentale) des débats sur le mariage homosexuel, des responsables religieux et coutumiers burkinabè, se sont opposés par avance à son éventuelle légalisation.

Outre la proposition de loi pour la répression de l’homosexualité et de la pédophilie, le PAREN présentera également au parlement de Transition, des propositions de loi sur  la réintroduction de la vignette des véhicules automobiles, l’assurance sur la créance de salaire et sur l’interdiction de la fréquentation des débits de boisson par les mineurs.

wis/taa AIB

17:42 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.