topblog Ivoire blogs

2015.02.11

Croissance démographique : 30 millions de Burkinabè en 2030

Croissance démographique : 30 millions de Burkinabè en 2030
 
Croissance démographique : 30 millions de Burkinabè en 2030
 
La population actuelle du Burkina est d'environ 17 800 000 habitants. Si l'on se réfère au recensement général de 2006, qui fait état d'un taux de croissance démographique de 3,1%, en 2030 le Burkina devrait compter 30 millions d'habitants. Le rapport national 2014, élaboré par la direction générale de l'Economie et de la Planification et qui analyse la situation, a fait l'objet d'un atelier de validation le mardi 10 février 2015 à la direction de la Planification et de la population.


La population burkinabè croît très rapidement, si bien que plus de sa moitié est jeune. Cela signifie qu'il faudra investir suffisamment en matière d'éducation, de santé, de formation professionnelle, d'emplois... Malheureusement, depuis 1994, date de la première enquête sur les conditions de vie des ménages, la pauvreté n'a pas significativement reculé au Burkina malgré les bons taux de croissance économique enregistrée.

Et selon le recensement général de 2006, on a enregistré un taux de croissance démographique de 3,1% alors que le dernier qu'on avait, dix ans avant, faisait état de 2,1%. «Cela montre qu'il y a une accélération très rapide de la population, qui est extrêmement jeune, ce qui pose un certain nombre de défis à relever par le gouvernement si on veut que cette population soit une opportunité pour le pays », a expliqué Fidèle Bama, directeur général de l'Economie et de la Planification au ministère de l'Economie et des Finances.

Pour lui, ces dix dernières années, le Burkina a réalisé un taux de croissance économique important mais, paradoxalement, on constate que la pauvreté recule fort peu. Quand la population d'un pays croît plus vite que ses richesses, il va sans dire qu'il y aura des problèmes à un moment, car les besoins augmentent ; sans compter la répartition des richesses.

La tenue de l'atelier sur le rapport national 2014, élaboré par la direction générale de l'Economie et de la Planification et intitulé «Croissance démographique, opportunités et défis», permettra donc d'éclairer le contexte pour les décideurs et ceux qui souhaitent avoir une juste compréhension de la dynamique de la population au Burkina.

Il permettra également d'amender et de valider le rapport national 2014 sur l'état de la population au Burkina. C'est aussi une occasion d'examiner le projet de rapport, de recueillir et d'intégrer les amendements de fond et de forme et enfin de vérifier la cohérence d'ensemble du rapport avec les orientations issues de l'atelier de cadrage pour le valider.

Ce rapport, subdivisé en cinq chapitres, analyse un peu la situation économique du Burkina, l'évolution de la population, les besoins des jeunes, la structure de la population et fait un certain nombre de recommandations à l'endroit des différents acteurs du développement dont le gouvernement.

Au nombre d'une quarantaine, les participants dont les PTF, les OSC, l'INSD, l'ISSP et l'équipe technique d'élaboration du rapport, passeront en revue les cinq chapitres contenus dans le rapport.

Ils aborderont également le concept de « dividende démographique » qui, selon le directeur des Politiques de population, Kassoum Bikienga, consiste à voir dans quelle mesure on peut transformer la structure de la population pour la rendre capable d'impulser un développement assez soutenu, notamment une croissance économique qui est nécessaire pour réduire la pauvreté au Burkina.

Pour lui, la jeunesse doit être transformée en capital humain avec des investissements devant s'accompagner d'une bonne gouvernance pour impulser une croissance économique durable.

Source : Ebou Mireille Bayala ( l'observateur paalga)

10:37 Publié dans ACTUALITE SOCIALE DU BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.