topblog Ivoire blogs

2015.02.11

Prise en charge des enfants en situation de handicap : une priorité pour l’association «Handicap Action»

Prise en charge des enfants en situation de handicap

 

Une priorité pour l’association «Handicap Action»

 

L’association «Handicap Action» a formé, le samedi 24 janvier 2015 à Bobo-Dioulasso, des enfants en situation de handicap sur leurs droits et besoins fondamentaux.

 

Les enfants en situation de handicap ont besoin de l’assistance de tous. C’est dans cette vision que l’association «Handicap Action» a organisé, le samedi 24 janvier 2015 à Bobo-Dioulasso, une formation au profit des enfants en situation de handicap. Cette formation qui a porté sur leurs droits et besoins fondamentaux, s’est adressée à une vingtaine de garçons et filles âgés de 8 à 18 ans, handicapés auditifs et moteurs. Selon le formateur, Safemba Roger Soma, administrateur des affaires sociales, par ailleurs chef de service de la protection de l’enfant et de l’adolescent à la direction régionale des Hauts-Bassins de l’action sociale, l’enfant est l’acteur principal de sa propre protection. «Pour jouer pleinement ce rôle, il est important de connaître ses droits et devoirs», a-t-il indiqué. A l’entendre, les droits reconnus aux enfants en situation de handicap se situent à plusieurs niveaux. Et de poursuivre que tous ces droits peuvent être regroupés en cinq catégories. Il s’agit notamment les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels. Quant aux besoins, M. Soma a fait savoir, qu’ils peuvent se définir comme étant l’ensemble des éléments nécessaires au bon développement de l’enfant. Pour lui, les adultes doivent être sensibles à leurs besoins. «Les besoins sont nécessaires à l’enfant en situation de handicap pour son équilibre physique, psychique ou moral», a souligné le formateur. Aussi précise-t-il que les besoins peuvent être centrés en trois points, à savoir, les besoins vitaux(se nourrir, se protéger, se soigner, s’abriter, s’habiller …) et les besoins socio affectifs (être aimé, avoir des camarades, appartenir à un groupe ou à une association, être écouté, avoir la liberté de choisir, être éduqué, prétendre à l’égalité de chance). S’y ajoutent les besoins psychomoteurs (jouer, mener des activités manuelles, culturelles, sportives, artistiques …).

 

Les moyens limitent les actions

 

«Pour les enfants en situation de handicap, l’Etat doit prendre toutes les mesures nécessaires afin de garantir la pleine jouissance de tous les droits humains et de toutes les libertés, sur la base de l’égalité avec les autres enfants», a souligné M. Soma. Il a laissé entendre que leur intérêt supérieur doit être primordial dans toutes les décisions qui les concernent. Par ailleurs, le formateur a félicité les acteurs sur le terrain, qui viennent en appui au ministère en charge de l’Action sociale dans la protection des enfants en situation de handicap. Et d’ajouter notamment: «Nous demandons aux enfants en situation de handicap d’être les acteurs de promotion de leurs propres droits. Aux parents, nous attendons également qu’ils soient des acteurs de la promotion des droits des enfants en situation de handicap». Pour sa part, le président de l’association Yaba Zobra, a fait savoir que «Handicap Action» a été créée en décembre 2012 et reconnue le 12 mars 2013. «L’association est née d’un constat: les personnes en situation de handicap, dans le monde et particulièrement au Burkina Faso, sont confrontées à des problèmes», a indiqué M. Zobra. Il a poursuivi en disant qu’elles sont parfois victimes d’injustice. L’objectif est de travailler à améliorer les conditions de vie des personnes handicapées. «Nos interventions s’articulent autour de trois axes: l’éducation inclusive, la santé et le développement socio économique en faveur des personnes handicapées», a précisé le président de «Handicap Action». Mais, M. Zobra a déploré le fait que les moyens financiers limitent les actions de son association. A cet effet, il a lancé un appel aux partenaires pour qu’ils leur viennent en aide dans la prise en charge des enfants en situation de handicap.

Boubié Gérard BAYALA

11:30 Publié dans ACTUALITE SOCIALE DU BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.