topblog Ivoire blogs

2015.03.04

Prix des hydrocarbures : une baisse de 25 F CFA pour compter du mardi 3 mars 2015

 

       

prix-carburant-pompe(1).jpg


Pour compter du mardi 3 mars 2015, le prix du litre de l’essence-super est passé à 685 F CFA le litre. En effet, une baisse de 25 F CFA a été consentie par le gouvernement. Et ce, pour tous les hydrocarbures liquides tels que le super, le gasoil et le pétrole. C’est au cours d’une conférence de presse, qui est intervenue le 3 mars 2015, que le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Hyppolite Dah, a annoncé la décision.

Le 19 janvier 2015, le gouvernement consentait une baisse de 25 F CFA sur le prix du litre des produits pétroliers. Une baisse que les partenaires sociaux avaient estimée insuffisante et l’avaient exprimée à travers une manifestation sur toute l’étendue du pays. A cette occasion, une correspondance de la Coalition contre la vie chère (CCVC) avait été acheminée au Premier ministre pour inviter le gouvernement à faire plus d’effort dans la réduction des prix des hydrocarbures. Aussi, en fin janvier 2015, l’Unité d’actions syndicales (UAS) avait demandé, entre autres, la baisse des prix des hydrocarbures d’au moins 150 F CFA et la mise à disposition du gaz butane sur l’ensemble du pays. Vraisemblablement cette exigence n’a pas trouvé écho favorable. Par contre, il a été décidé, une fois de plus, une baisse de 25 F CFA. L’annonce a été faite par le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Hyppolite Dah, à l’occasion d’un point de presse qu’il a animé. « En plus de cela, le gouvernement a décidé de consentir une baisse supplémentaire de 25 F FCA du prix du litre des hydrocarbures liquides au Burkina Faso, à compter de ce jour 3 mars 2015 », a annoncé le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Hyppolite Dah. Cet effort supplémentaire du gouvernement, amène la baisse des prix des produits pétroliers à un total de 50 F CFA soit une réalisation de 33,33% de la revendication faite en fin janvier par l’UAS. Hyppolite Dah croit que le gouvernement pouvait certainement faire mieux, mais pense que ce qui est fait n’est pas négligeable. « Compte tenu des attentes de la population, il faut que les caisses de l’Etat soient suffisamment approvisionnées pour répondre aux différentes demandes des uns et des autres. C’est tenant compte de tous ces éléments d’analyse, qu’il a été décidé de concéder encore une baisse de 25 F CFA », a dit Hyppolite Dah. A propos du gaz butane, le ministre a affirmé qu’il est actuellement disponible sur le marché. « A la date du 3 mars 2015, suites aux instructions du Président de la transition et du Premier ministre, mon département a continué à travailler avec les différents acteurs intervenant dans le traitement des questions des hydrocarbures pour rendre plus disponibles le gaz butane sur toute l’étendue du territoire burkinabè et aussi, rendre toujours disponible en qualité et en quantité, les hydrocarbures liquides au Burkina Faso. Nous sommes également en train de travailler pour amener d’autres acteurs dans le secteur afin de rendre plus disponible le gaz », a-t-il martelé. Ainsi donc, un comité sera mis en place pour réfléchir sur les conditions d’ouverture des centres emplisseurs aux différents marketeurs. Tout en craignant une éventuelle manifestation des partenaires sociaux, ils ont été approchés afin de leur porter l’information avant la tenue de la conférence de presse. La conférence de presse, a été l’occasion pour les hommes de média d’aborder la question des boissons périmées saisies. Qui parle de saisie de boissons périmées parle du ministère en charge du Commerce. A la question de savoir où ils en sont avec le dossier ? Hyppolite Dah a répondu qu’un procès-verbal sera dressé à cet effet et sera transmis à la Justice pour l’application de la sanction qu’il faut. « Suite à cela nous avons été instruits de fouiller tout ce qu’il y a comme magasins disséminés dans la ville de Ouagadougou. Ainsi des équipes seront constituées avec le concours des impôts et des douanes pour fouiller tous les magasins. La presse sera fortement associée à cette action », a-t-il dit. Le DG de la SONABHY, Aboubakar Gambetta Nacro aussi présent à cette conférence a affirmé que cette baisse n’aura pas d’impact négatif sur la trésorerie de sa société bien que cela va porter un coup au budget de l’Etat

11:33 Publié dans ACTUALITE SOCIALE DU BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.