topblog Ivoire blogs

2016.08.23

Croisade contre l’incivisme dans la circulation : Ne pas commettre l’erreur de perdre patience !

S’il y a une activité du Ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure qui est redoutée sur le terrain par les populations de la capitale, c’est bien cette croisade organisée contre l’incivisme dans la circulation. En quelques mois ‘’d’opération’’, il y a lieu de magnifier les efforts et les résultats déjà engrangés. Même si l’on doit comprendre que ‘’ c’est le début du commencement’’ du combat contre ce mal de la société (familles endeuillées, des personnes handicapées à vie, des bras valides immobilisés, etc.). Le mal est si profond que les agents de sécurité éprouvent toutes les difficultés dans cette mission qui consiste à donner un visage humain à cette circulation dans la ville de Ouagadougou. Arrogance, suffisance, intolérance, égocentrisme (ne penser qu’à soi dans la circulation), effets des ‘’frelatés’’, de la drogue et autres stupéfiants sont entre autres éléments suicidaires dans la circulation. Même l’ignorance ne peut justifier ces dérives parce que, lorsqu’on est ignorant, on a l’intelligence d’être prudent !

 

Croisade contre l’incivisme dans la circulation : Ne pas commettre l’erreur de perdre patience !Un usager fautif et fuyard est ‘’prêt à tout’’

La course poursuite dans les artères de la ville entre agents de sécurité et usagers indélicats n’est pas un antidote car, elle peut conduire au pire. C’est dire que l’attitude des agents de sécurité est aussi très déterminante dans ces actions de conscientisation et de rappel à l’ordre. S’agripper à l’engin d’un usager, qui a refusé d’obtempérer et a lancé à vive allure pour s’échapper, peut s’avérer plus dangereux que ce qu’on a voulu résoudre comme problème. Plusieurs fois, il est arrivé de constater des scènes aussi risquées que ‘’décrédibilisantes’’, entre usagers et agents de police. Au prix de leur vie et même de celle des autres usagers, parce que dans la fuite et/ou panique de l’usager, le pire peut arriver …. La lutte contre l’incivisme dans la circulation ne va pas consister à obligatoirement prendre en une sortie, tous les contrevenants et dans les mêmes circonstances. Il s’agit plutôt, à notre avis, de faire en sorte que celui qui va être pris puisse servir d’exemple aux autres ; de sorte qu’il aille rendre témoignages à tous ceux qui, dans son environnement, seraient tentés de s’adonner ou de prospérer dans cet incivisme hideux. La sensibilisation est d’autant impérative que la lutte pour un retour au civisme ne se limite pas seulement aux grandes artères de la ville. L’incivisme dans la circulation s’étale jusqu’à nos portes, les six mètres et espaces publics : des chauffards qui débouchent des ruelles, intersections sans la moindre attention ni respect pour la vie des autres ; des usagers qui circulent dans les quartiers, entre les concessions comme s’ils étaient sur une autoroute ou encore qui prennent plaisir en circulation à faire des dépassements intempestifs.

Ne pas se lasser de sensibiliser

Mais comme l’a si bien souligné le ministre de la sécurité, ‘’il ne faut pas se lasser de sensibiliser. Sensibiliser, sensibiliser et encore, sensibiliser’’. Certes, on a l’impression que les résultats des actions de sensibilisation sont mitigés, parce qu’on veut aller vite. Mais, il ne faudra surtout pas perdre de vue que la sensibilisation se caractérise parfois par la lenteur des résultats. Ces derniers sont cependant plus sûrs, parce qu’un homme convaincu est un acteur de sensibilisation à grande échelle et convaincant autant qu’il est convaincu. Il est fréquent par exemple de voir des usagers marquer l’arrêt à un feu rouge ou passer par simple effet d’entraînement (imitation). C’est dire donc qu’il faut compter avec ces usagers qui respectent les règles et qui, sans le savoir, jouent sur la mentalité de certains usagers récalcitrants, les interpellent par leurs comportements exemplaires. La lutte contre l’incivisme dans la circulation est donc un combat de longue haleine et implique la patience et l’endurance. Si nous ne prenons pas en compte cette réalité, l’on risque de perdre un certain nombre de repères et de se mélanger les pédales.

Lire aussi : Circulation : Et si on aidait les volontaires à nous aider !-
Circulation routière : Un chauffeur de taxi s’en prend à des VADS-

Oumar L. OUEDRAOGO
(oumarpro226@gmail.com)
Lefaso.net

 

19:13 Publié dans ACTUALITE SOCIALE DU BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.