topblog Ivoire blogs

2016.08.23

Mariages pompeux : Echec programmé !

Parole de conseiller conjugal 

               Mariages pompeux : Echec programmé !

Un homme, réellement dépassé par la tournure des événements, me confie que jusque-là la pomme de discorde dans sa relation avec sa fiancée, c’est que cette dernière exige un mariage pompeux avec comme chapitre la célébration à la mairie centrale et cinq cents convives au moins. La robe de mariage, elle, doit venir d’une boutique parisienne ou travaillerait sa sœur. Le gâteau de mariage est à commander dans un des plus grands hôtels de la ville où d’ailleurs devrait avoir lieu la réception. Et ensuite….et ensuite….et ensuite……Pour sa fiancée, censée être sa future épouse, c’est à prendre ou à laisser car elle le mérite.

Tous les arguments avancés par le fiancé ne l’ont pas convaincue et encore moins dissuadée. Le jeune homme a un salaire modeste ainsi que la jeune fille d’ailleurs. Pour l’heure, il est en location en attendant de pouvoir construire sur la parcelle qu’il vient d’acquérir à plus de deux millions de francs. La fiancée propose qu’il prenne un prêt en banque pour les festivités du mariage, ce que le jeune homme refuse de faire. Et voilà que le mariage a été maintes fois fixé et maintes fois reporté.

Nous ne nous attarderons pas sur les désidérata de la jeune fille car tout compte fait, il lui manque de la maturité et je ne crois même pas du tout qu’elle soit prête pour fonder un foyer. Mais cette anecdote me donne l’occasion de me pencher sur cette façon de faire pour fonder un foyer : mariages pompeux !

Mariages pompeux : c’est le fond qui manque le plus

Quand on connait tout ce qui entoure les responsabilités, les devoirs et les charges du couple, serait-il encore sage de nos jours de vouloir investir énormément et au-delà de toute logique d’énormes sommes tout juste le temps d’une célébration ? A y voir de près, ce genre d’apparats cache mal un malaise profond et suffisamment grave. Quelle notion ce genre de couple a du mariage ? Les mariages pompeux, quand bien même on aurait suffisamment les moyens, révèlent une légèreté, une inconscience notable et plus encore, une moralité douteuse.

Autrement, comment comprendre que l’on aille jusqu’à s’endetter pour faire comme…. Il est fort à craindre que ces manifestations ne soient que de la garniture mais qui au fil des temps (la vie du couple) va faire place à la réalité. Le fond qui manque dans ce genre de couple, c’est l’amour, le vrai. Ces deux-là ne sont ensemble que par intérêts personnels et égoïstes. La jeune fille qui exige tant d’artifices pour la célébration de son mariage, court derrière le « nom », veut marquer les esprits et être au centre de tous les débats. Elle veut que l’on dise que « on n’a jamais vu un tel mariage ». Elle veut que l’on parle d’elle et non pas du couple et encore moins de son conjoint. Elle cherche de la renommée, mais là où il ne faut pas.

J’en ai des exemples à la pelle : tel ce couple qui a volé en éclats tout juste huit mois après la célébration pompeuse de leur mariage avec des sommités du pays, cortège encadré par des motards, réception dans le plus grand hôtel de la ville. Le couple n’a vécu que huit mois et la procédure de divorce a été engagée. Malgré l’intervention de toutes les bonnes volontés, et de moi-même en tant que conseiller conjugal, rien n’y fit et le couple s’est déchiré et de façon lamentable. La raison : le jeune homme a découvert que la jeune fille lui avait menti sur son passé. En effet elle avait eu un enfant auparavant et ne l’avait jamais avoué.

Attention donc à tout ce qui brille, ça pourrait bien cacher un vrai malaise ! L’amour, le vrai, n’a pas besoin d’artifices pour être et pour agir.

Mariages pompeux : Et après ?

On sait tout ce qui entoure ce genre de manifestations : robe blanche à dimension démesurée… salle comble et bien ornée…..public des grands jours…véhicule d’apparat….gâteau gigantesque, etc.

Et après ? De la robe blanche, peut-on passer au cœur blanc qui comble le partenaire ? A la chambre blanche qui rejette tout déchet y compris les déchets de l’immoralité et de l’infidélité ? Au caractère blanc, qui ne voile rien à l’autre, mais qui se découvre et couvre le partenaire de tout ce qui peut le faire grandir ?

Et après ? Salle comble…convives triés sur la crème… Tout cela est beau, mais après, qui fréquenter et qui vous fréquente. Le domicile conjugal n’est-il pas à la recherche de visiteurs, d’amis, de camarades qui, à présent se font rares et pour cause : il n’y a plus grand-chose à gagner avec ce couple.

La vie du couple, ce n’est pas la célébration, mais l’après. Vivre heureux un jour, et malheureux le reste des jours, telle n’est pas la vocation du mariage.
Moralité : « Ceux qui se marient avec les moyens du jour pourront vivre avec les moyens de chaque jour ! »

Rock Audacien D.DAMIBA, Conseiller Conjugal
Email : damibashalom@yahoo.fr

 

11:53 Publié dans ACTUALITE SOCIALE DU BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.