topblog Ivoire blogs

2016.09.08

Drogues en milieu scolaire: le CNLD veut prendre le taureau par les cornes

Le secrétariat permanent du Comité national de lutte contre la drogue (CNLD) a initié une rencontre d’information et de sensibilisation des acteurs de prise de décisions de la région des Hauts-Bassins sur les méfaits des drogues le mercredi 24 août 2016 à Bobo-Dioulasso. Placée sous le thème de «la problématique de la drogue en milieu scolaire: quelles stratégies de lutte pour une meilleure prévention?» cette rencontre avait pour but de faire l’état des lieux du phénomène dans la région afin d’envisager les stratégies de lutte.

Le présidium à l’ouverture de la rencontre d’information et de sensibilisation sur les conséquences des drogues
Le présidium à l’ouverture de la rencontre d’information et de sensibilisation sur les conséquences des drogues

Au Pays des Hommes intègres comme dans bon nombre de pays africains, le phénomène de la consommation de drogue prend de l’ampleur, surtout en milieu jeune comme dans les écoles et les universités. C’est dans le but de déclarer une guerre contre ce phénomène que le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité intérieure, à travers le secrétariat permanent du Comité national de lutte contre la drogue (CNLD), a initié une série de sessions d’information et de sensibilisation des acteurs de prise de décisions dans les différentes localités du pays.

Dans les Hauts-Bassins, la rencontre, qui s’est tenue en une journée (le mercredi 24 août 2016), a réuni, entre autres acteurs de la société civile, élèves, étudiants, responsables d’associations des parents d’élèves et des mères éducatrices, directeurs provinciaux et régionaux, forces de défense et de sécurité.

Forces de l’ordre et de sécurité, directeurs régionaux et provinciaux, élèves, étudiants, parents d’élèves et autres ont pris part à la formation
Forces de l’ordre et de sécurité, directeurs régionaux et provinciaux, élèves, étudiants, parents d’élèves et autres ont pris part à la formation

A travers cette rencontre, le CNLD entend permettre à ces derniers de connaître théoriquement la drogue et surtout ses conséquences afin de mieux s’engager dans les actions de lutte contre le phénomène en milieu scolaire de «manière à permettre aux jeunes scolaires et étudiants de pouvoir étudier dans de bonnes conditions pour devenir des hommes valeureux, capables de diriger un jour notre très cher pays».

Aussi, il s’agira pour eux de faire l’état des lieux de la consommation de la drogue dans les écoles et universités des Hauts-Bassins afin d’envisager des actions de lutte. Lesquelles actions seront définies en fonction des réalités des différentes localités. «On ne peut pas définir des actions à Ouagadougou et les appliquer à toutes les localités du pays» a indiqué Mariam Diallo, la SP du CNLD.

Pour la SP du CNLD, l’éradication de la drogue en milieu scolaire nécessite l’implication de tous
Pour la SP du CNLD, l’éradication de la drogue en milieu scolaire nécessite l’implication de tous

Afin de permettre la mise en œuvre efficiente des stratégies qui découleront de ces rencontres, le CNLD envisage la mise en place de comités régionaux et communaux de lutte contre la drogue. Aussi, est-il prévu des clubs ou des cellules ainti drogue au niveau des écoles et des universités afin d’impliquer dans la lutte, les acteurs de l’éducation que sont, entre autres, les élèves, enseignants, encadreurs et les parents d’élèves.

A l’issue de cette rencontre, il est attendu de chacun des participants qu’il apporte sa contribution dans sa structure ou dans son milieu de vie respectif pour que la sensibilisation puisse «porter fruit». «Pour avoir une jeunesse saine et un avenir heureux, nous devons éradiquer la drogue dans le milieu scolaire et estudiantin» a insisté Bernard Beba, le secrétaire du gouvernorat, représentant le gouverneur.

Cheick Omar Traoré   (http://lesechosdufaso.net/)

13:06 Publié dans ACTUALITE SOCIALE DU BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.