topblog Ivoire blogs

2016.09.11

Sécurité routière : une centaine d’enfants initiés au code de la route

Sécurité routière : une centaine d’enfants initiés au code de la route

Sécurité routière : une centaine d’enfants initiés au code de la route
© DR / Autre Presse
 
Sécurité routière : une centaine d’enfants initiés au code de la route
 
L’Association des fonctionnaires féminins de la Police nationale du Burkina Faso (AFFPN-BF) a organisé une journée de formation sur la sécurité routière au profit des enfants, ce samedi 10 septembre 2016 à Ouagadougou.

L’incivisme dans la circulation devient de plus en plus inquiétant au Burkina Faso. Pour pallier à cette situation, l’Association des fonctionnaires féminins de la Police nationale du Burkina Faso (AFFPN-BF) a organisé une journée de formation sur la sécurité routière au profit des enfants. Au cours de cette journée, les enfants ont bénéficié d’une formation sur la circulation routière. Ils ont allié théorie et pratique à travers une initiation au code de la route et une démonstration sur les bonnes pratiques à observer en circulation à travers des exercices à vélo.

Pour la vice-présidente de l’association, Jocelyne Dabiré, l’initiative vise à inculquer aux enfants les règles élémentaires du code de la route et les inviter du même coup à être les ambassadeurs, non seulement auprès de leurs camarades, mais aussi de leurs aînés. Elle a appelé les populations au respect du code de la route afin d’éviter le déploiement massif des agents de la police sur les axes routiers, toute chose qui permettra à la police de s’attaquer à d’autres volets sécuritaires, à savoir la lutte contre le terrorisme et le grand banditisme.

Grandir avec bon esprit routier

Daniel Laba Zombré, président de l’association pour l’éducation routière des enfants (AERE), a enseigné aux enfants le code de la route et a salué l’initiative de l’Association des fonctionnaires féminins de la police nationale du Burkina Faso. Pour lui, les bonnes pratiques en matière de sécurité routière s’acquièrent depuis le bas âge. « Si l’enfant sait depuis le bas âge ce que c’est que le panneau, ce que c’est que le feu tricolore, il grandit avec un bon esprit routier, un bon civisme routier », a-t-il poursuivi. Il a ainsi appelé les parents à envoyer leurs enfants dans les centres d’éducation routière, afin qu’ils puisent être outillés sur la sécurité routière, toute chose qui, permettra de réduire les actes d’incivisme routier et diminuer du même coup les accidents sur nos axes routiers.

Marius Kabré, un des bénéficiaires de cette formation, dit avoir beaucoup appris à travers cette journée d’initiation. « Depuis ce matin, je sais ce que c’est qu’un sens interdit, comment me comporter lorsque je veux traverser la voie lorsque je n’ai pas la priorité. De retour dans mon quartier, j’enseignerai à mes amis tout ce que j’ai appris, afin qu’ils puissent aussi se protéger en circulation ».
En rappel, l’Association des fonctionnaires féminins de la police nationale du Burkina Faso a été créée en 2010 avec pour but d’œuvrer pour le civisme dans la circulation routière et pour l’épanouissement des enfants.

Yssoufou SAGNON ()

 
(Stagiaire)

10:32 Publié dans ACTUALITE SOCIALE DU BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.