topblog Ivoire blogs

2016.09.20

Schéma Nationale d’Aménagement et de Développement Durable du Territoire (SNADDT): un impératif de développement

La Direction Générale du Développement territorial du Ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, organise du 19 au 21 septembre 2016 à Ouagadougou un atelier national pour la validation du Schéma Nationale d’Aménagement et de Développement Durable du Territoire (SNADDT). La cérémonie d’ouverture de cet atelier a été présidée par Mme Pauline Zouré, Sécretaire d’Etat chargé de l’Aménagement du Territoire, représentant Mme Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori, Ministre de l’économie, des finances et du développement.

Jusque-là le Burkina Faso ne dispose pas d’un référentiel national en matière de planification spatiale. Cette situation a pour corollaire, la récurrence des conflits fonciers, le manque de coordination des interventions entre les différents acteurs, la mauvaise exploitation et l’insuffisante valorisation des potentialités et des ressources locales, etc.

Pour parer à cela, le Gouvernement a décidé de finaliser le Schéma National d’Aménagement et de Développement Durable du Territoire (SNADDT) dont le projet de schéma avait été proposé en 2006. Il s’agira pour les participants, présents à cet atelier , d’actualiser les données statistiques du projet de schéma et d’apprécier la cohérence des orientations avec l’évolution actuelle des différents secteurs de développement.

Dans le discours d’ouverture, Mme Pauline Zouré, Sécretaire d’Etat chargé de l’Aménagement du Territoire, représentant Mme Hadizatou Rosine Coulibaly/Sory, Ministre de l’économie, des finances et du développement, a souligné l’intérêt d’un tel schéma pour le Burkina Faso. « Pour faire de l’aménagement du territoire un outil de développement, la priorité réside dans la disponibilité d’un référentiel national qui décline les orientations en matière d’aménagement et de développement durable du territoire. » a-t-elle indiqué.
Présentation du SNADDT
Selon Wilfried Martiale Bassolé, Directeur Général du Développement Territoriale, le SNADDT est subdivisé en trois parties que sont : le diagnostic, les orientations et la mise en œuvre. La mise en œuvre effective des orientations de ce référentiel devra permettre de réorganiser le foncier, de développer les mines, les industries, l’agriculture et de résoudre les difficultés liées au déficit énergetique.

Au regard de la croissance démographique insoutenable et de la saturation spatiale, M Wilfried Martiale Bassolé a soutenu que le danger est imminent. « Lorsqu’on n’aura plus d’espace pour exploiter, on sera bloqué. » a-t-il expliqué. Il a par ailleurs plaidé pour la mise à jour du cadre juridique de l’aménagement du territoire avec l’élaboration d’une loi d’orientation sur l’aménagement et le développement durable. Toute chose qui permettra une mise en œuvre réussi du SNADDT.

   ( bayiri)

16:25 Publié dans ACTUALITE SOCIALE DU BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.