topblog Ivoire blogs

2016.09.25

C.A.R : Hervé Ouattara et ses camarades demandent la dissolution du gouvernement

Le Mouvement Citoyen africain pour la renaissance  (C.A.R) a animé une conférence de presse ce samedi 24 septembre 2016 à son quartier général à Ouagadougou. Cette rencontre a été le lieu pour les membres du mouvement, de donner leur lecture de la situation nationale depuis l’avènement du Mouvement pour le peuple et le progrès (MPP) au pouvoir.

Le C.A.R veut une dissolution du gouvernement actuelle

Le C.A.R veut une dissolution du gouvernement actuelle

Cela fait presque maintenant  1 ans que le Mouvement pour le peuple et progrès MPP tient les rênes du pouvoir au Burkina Faso. Pouvoir qui a été acquis suite à la chute du régime Compaoré après l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 menée par la population, sous le biais d’organisation de la société civile comme le Mouvement Citoyen africain pour la renaissance  (C.A.R).

Ainsi, à entendre Hervé Ouattara, président du C.A.R, après l’insurrection populaire, ils s’attendaient à un gouvernement révolutionnaire. Mais au lieu de cela, démontre-t-il, ce sont des « parachutistes » qui ont été servis aux Burkinabè. Dans ce sens, il affirme que le pays des hommes intègres assiste à un pied de nez entre le président et certains membres de son gouvernement, donnant l’impression qu’il y’a une sorte de clanisme dans l’équipe gouvernementale.

Concernant le premier ministre, Hervé Ouattara indique qu’il s’est illustré depuis tout ce temps, que par des « bourdes et des couacs ». En effet, le président du C.A.R affirme que ce dernier ne maitrise pas toutes les techniques en place dans notre pays pour mobiliser les recettes. « Pour toutes les questions, le PM fait du saupoudrage », renchérit M. Ouattara,  avant d’ajouter que tout ce qu’il sait dire, c’est : « j’ai donné des instructions fermes ».

Sur le plan sanitaire et sécuritaire, il rajoute qu’aucune action rassurante n’a été entreprise. Dans ce sens, il a déploré le fait que l’on assiste toujours aux terrorismes dans nos frontières et que la centrale d’achat des médicaments connaisse une crise, due selon lui, à l’implication du ministre de la Santé dans les affaires interne de la structure.

Hervé Ouattara, président du C.A.R

Hervé Ouattara, président du C.A.R

Hervé Ouattara n’a pas manqué de se prononcer également sur la lutte que mène le SYNATIC actuellement. « Au ministère de la communication, les choses semblent aller à reculons », martèle-t-il.

Au regard de la situation dans notre pays, le C.A.R propose deux suggestions. La première est la dissolution du gouvernement qu’ils qualifient de : « gouvernement de complaisance et d’amis ». La deuxième suggestion du mouvement, est de mettre en place un gouvernement d’union et de réconciliation  dont les missions essentielles seront d’œuvrer à la relance économique, à la sécurité nationale et à  la justice pour Thomas Sankara, Dabo Boukary et pour les martyrs de l’insurrection et du putsch.

« Vous avez échoué avec les libérations sans aucune explication de nos bourreaux d’hier. Cet échec est simplement une grave faute dans votre gouvernance qui est donc une gouvernance négative, voire mauvaise », crie-t-il à l’endroit du gouvernement. Et pour le président du C.A.R, l’éclaircissement des crimes passe par le jugement du Général Diendéré qui est à l’en croire : « la boite noire censé éclairer les burkinabè sur ce qui s’est réellement passé au Burkina depuis les 27 ans de leur règne ».

Nadège Compaoré

Infowakat.net

 

 

11:55 Publié dans ACTUALITE SOCIALE DU BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.