topblog Ivoire blogs

2016.11.20

Madame Sika Kaboré à une soirée cinématographique pour l’épanouissement de l’enfant

Madame Sika Kaboré à une soirée cinématographique pour l’épanouissement de l’enfant
© DR / Autre Presse
 
Madame Sika Kaboré à une soirée cinématographique pour l’épanouissement de l’enfant
 
L’épouse du chef de l’Etat, Madame Sika KABORE a présidé une séance de projection cinématographique sur le thème de l’excision suivi d’un débat, dans la soirée du vendredi 19 novembre 2016 à l’Institut français George Mélies de Ouagadougou.


Au cours de cette soirée, Madame Sika KABORE a « souhaité la bienvenue et remercié toutes les personnes qui ont effectué le déplacement, notamment Madame THIEBA, l’épouse du Premier ministre, les épouses des ministres, les députés, les partenaires techniques et financiers, etc. ». La Première Dame a aussi « salué la présence de Madame DIARRA, présidente de l’Association pour le bien-être des enfants et des adolescents (ABEEA) grâce à qui nous nous retrouvons ici ce soir ».

L’épouse du chef de l’Etat a rappelé que l’ABEEA organise tous les deux ans le Salon international de l’enfant et de l’adolescent (SINAE) et la présente édition est placée sous le thème « Protection de l’enfance et bonne gouvernance : défis et enjeux ». Selon Madame KABORE, « quand on parle de protection de l’enfance et de bonne gouvernance, on ne peut pas éviter le sujet qui concerne toutes les violences que subissent nos enfants, toutes les violations de droit de l’enfant ».

Le film intitulé « Moolaadé », d’une durée de 1 heure 20 minutes « traite des Mutilations génitales féminines sous un angle social, soutenues aussi bien par les hommes que les femmes dans une communauté fortement attachée à ses valeurs culturelles. Moolaadé met à nu le poids des traditions et des coutumes sur l’individu. C’est l’histoire d’une communauté face à la pratique de l’excision ».
Après la projection, place au débat au cours duquel les intervenants ont noté que le film décrit « la souffrance des enfants basée sur l’humour ». Ils ont aussi interpellé tous les leaders et les hommes en général, à s’investir dans la lutte contre l’excision.

A l’issue de la projection, Madame Sika KABORE a lancé un appel à tous les acteurs pour qu’ils s’impliquent également dans la lutte contre l’excision : « Nous sommes dans la semaine du SINAE, j’ai pensé qu’il serait utile de sensibiliser nos personnalités, nos députés, nos ambassadeurs à la question des violences faites aux enfants et de l’épanouissement de l’enfant en famille. Le thème a été traité avec beaucoup de profondeur. Nous nous sentons interpeller. Chacun à son niveau doit pouvoir faire quelque chose pour arrêter une pratique qui n’a que trop duré, une pratique qui blesse la petite fille et qui tout au long de sa vie restera meurtrie aussi bien dans son équilibre physique que dans son équilibre mental ».

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

09:30 Publié dans ACTUALITE SOCIALE DU BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.