topblog Ivoire blogs

2016.11.27

Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

Présidée par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, cette rencontre s’inscrit dans le cadre du dialogue permanent entre le gouvernement et les organisations syndicales. La situation nationale étant à l’ordre du jour, il s’agissait particulièrement d’échanger sur la loi 033 qui régit les personnels des Etats publics de l’Etat (EPE). Le premier ministre était aux cotés des ministres en charge de la fonction publique et de la santé. C’était ce vendredi 25 novembre 2016.

 
Mouvements sociaux :  Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

S’exprimant sur la nécessité de résoudre les préoccupations de cette fameuse loi 033, le ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale, Clément Sawadogo, a précisé que cette question ne se résume pas uniquement aux établissements de santé. « Elle concerne aussi les établissements d’enseignement, beaucoup d’autres catégories d’établissements publics de l’Etat » a-t-il signifié, notant que ladite loi suscite des problèmes de tout genre et quelques fois des remous, au sein des établissements publics de l’Etat.

En effet, selon le ministre Clément Sawadogo, au cours des discussions sur la plateforme revendicative entre le gouvernement et les organisations syndicales en 2015, des décisions importantes avaient été prises, notamment la relecture de la loi qui régit la fonction publique, c’est-à-dire, la loi 013. « Cette relecture a été engagée et a abouti à l’adoption de la loi 081 qui régit désormais la carrière de l’ensemble des fonctionnaires de la fonction publique de l’Etat » a-t-il noté. Quant à la situation des travailleurs des établissements publics de l’Etat, la question n’a pas été prise en compte.

« Il y a problème parce qu’il y a des fonctionnaires qui sont mis en position de détachement auprès des établissements publics de l’Etat. Si la situation de leur carrière est réorganisée au niveau de la gestion de l’Etat et qu’elle reste en place dans la même position au niveau des EPE, il va y avoir distorsions et des problèmes de gestion » a expliqué le Ministre de la fonction publique.

C’est la raison pour laquelle, Clément Sawadogo soutient que le gouvernement a jugé nécessaire de revoir la loi 033, celle qui régit les personnels des EPE « pour qu’il y ait des dispositions beaucoup plus harmonisées » a-t-il dit. Et le ministre de la fonction publique de renchérir : « Indépendamment même de cela, il y avait des insuffisances propres à la loi 033 elle-même dont la grille s’inspirait plus ou moins de la grille de la fonction publique de l’Etat ».

Mise en place d’une commission gouvernement /syndicat

Remerciant les organisations syndicales pour leur présence, signe de leur attachement au dialogue social, Paul Kaba Thiéba a émis le souhait de trouver des solutions consensuelles et équilibrées dans le cadre de la relecture de ladite loi. Et le Ministre de la fonction publique d’indiquer qu’il s’agit d’anticiper sur les répercussions éventuelles des manifestations en chaine des établissements publics de l’Etat. A cet effet, il a été décidé d’asseoir dans les semaines à venir, une commission technique mixte gouvernement /syndicat pour réfléchir sur la relecture de loi 033.

El Hadj Inoussa Nana, Secrétaire général de la Force ouvrière Union nationale de syndicat (FO /UNS et par ailleurs, président du mois des centrales syndicales, a signifié répondre à l’appel du gouvernement sans connaître au préalable l’ordre du jour. Toutefois, dit-il : « Nous sommes satisfaits. C’est une revendication syndicale et si le gouvernement porte vraiment de l’intérêt pour une relecture de cette loi, cela nous va droit au cœur ».

Qu’en est-il du SYNTSHA ?

Cette question faisant partie de la plateforme revendicative du Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA), le Ministre de la fonction publique confie : « A partir du moment où il y a la relecture de la loi, s’il y a une entente entre le gouvernement et les syndicats sur une nouvelle version de cette loi qui est considérée comme satisfaisante de part et d’autre, le problème posé par le SYNTHA, naturellement, a aussi trouvé solution en ce qui concerne ce volet ».

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

10:19 Publié dans ACTUALITE SOCIALE DU BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.