topblog Ivoire blogs

2017.06.26

Journée mondiale des réfugiés 2017 : Le Burkina et ses partenaires s’engagent à poursuivre leurs efforts

Ce mardi 20 juin 2017 à Ouagadougou, le ministère des affaires étrangères, en collaboration avec le Haut commissariat pour les Réfugiés des Nations Unies (UNHCR) ont commémoré la journée mondiale des réfugiés afin de rendre hommage et marquer leur solidarité avec les réfugiés vivant au Burkina Faso. Le gouvernement burkinabè et la communauté internationale ont renouvelé leur engagement à lutter pour de meilleures conditions d’existence des refugiés au Burkina.

 
Journée mondiale des réfugiés 2017 : Le Burkina et ses partenaires s’engagent à poursuivre leurs efforts

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De nos jours, un être humain sur 113 est déraciné. Il est soit en demande d’asile politique, soit un déplacé interne, soit un réfugié. Le Haut commissariat pour les Réfugiés des Nations Unies (UNHCR) enregistre 24 personnes déracinées par minute, et en 2016, 65,6 millions de personnes étaient des déplacés du fait des conflits et des persécutions. Le Burkina Faso accueille 34 000 réfugiés majoritairement des maliens. Depuis 2001, le monde commémore chaque 20 juin, la Journée Mondiale du refugiés.

A cette occasion, le gouvernement burkinabè en collaboration avec le Système des Nations Unies (SNU) notamment l’UNHCR ont tenu cette année, à rendre hommage aux à ceux qui ont été contraints de fuir leurs pays pour trouver refuge au Burkina Faso dans l’espoir d’un lendemain meilleur.

JPEG - 85.5 ko
La représentante Résidente du système des Nations Unies Metsi Makhetha estime que chaque refugié devrait avoir une chance de mener une vie plus sûre

Si le nombre de réfugiés ne cesse de croitre au fil des années, les actions humanitaires à leur endroit sont en baisse. D’où le thème de cette année : « Solidarité avec les réfugiés » dans la dynamique de promotion de la paix et de la solidarité envers les refugies.

Rita Bogore Ministre Déléguée chargée de la coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, a confié que cette commémoration traduit l’engagement du gouvernement burkinabè à ne jamais perdre de vue la particularité de ces populations qui, sont des victimes de situations qu’elles n’ont jamais désirées. Pour elle, le thème de cette année exhorte à développer un sentiment de compréhension et d’acceptation des réfugiés. Elle a tenu à rassurer la communauté internationale ainsi que les réfugiés, que le Burkina Faso mettra tout en œuvre en fonction de ses moyens pour permettre aux réfugiés de vivre en toute sécurité et dans la dignité au Burkina.

JPEG - 51.4 ko
Gogo Hukportie Représentante résidente de l’UNHCR

La représentante Résidente du système des Nations Unies Metsi Makhetha, a confié que le monde commémore ce 20 juin la force, le courage et la résilience de ces millions de personnes déracinées. Tout en remerciant le gouvernement et le peuple burkinabè pour leur hospitalité vis-à-vis des réfugiés, elle a laissé entendre que la richesse du Burkina réside aussi dans son hospitalité et son intégrité. Pour elle, les nations estiment que chaque refugié devrait avoir une chance de mener une vie plus sûre.

Gogo Hukportie Représentante résidente de l’UNHCR, a laissé entendre que les problèmes humanitaires n’ont pas que des solutions purement humanitaires. Elle en appelle alors à tous les acteurs engagés à explorer les voies de façon commune pour une meilleure prise en charge des réfugiés. Elle a assuré en tant qu’humanitaire, ne ménager aucun effort en son pouvoir pour venir en aide à ces populations. Elle a cependant loué l’hospitalité et l’engagement du Burkina Faso dans la thématique des réfugiés.

JPEG - 86.1 ko
Jean Lamy renouvelle sa volonté à travailler aux côtés des autorités pour une meilleure sécurité des réfugiés et des populations hôtes

Le Chef de la délégation de l’Union Européenne Jean Lamy par ailleurs parrain de la journée mondiale du refugié 2017, a affirmé que le Burkina Faso fait preuve d’un engagement fort face à la problématique des réfugiés en dépit de ses moyens, et cela est plus louable dans le contexte actuel de sécurité. La communauté de l’Union Européenne salue et loue le courage et l’abnégation des réfugiés et les appelle à ne pas céder au découragement. Il renouvelle par ailleurs sa volonté à travailler aux côtés des autorités pour une meilleure sécurité des réfugiés et des populations hôtes du pays.

JPEG - 96.6 ko
Nicodème Niyonkuru, président de l’Association des Réfugiés vivants au Burkina Faso

Nicodème Niyonkuru, président de l’Association des Réfugiés vivant au Burkina Faso (ARBF), tout en saluant la sollicitude à l’égard des personnes refugiées, a interpellé les autorités compétentes pour l’exploration et la mise en œuvre d’outils de protection internationale des réfugiés pouvant alléger les souffrances des réfugiés de façon durable.

Les réfugiés ont offert symboliquement à la ministre et au parrain de la commémoration des présents, en signe de reconnaissance.

Youmali Koanari
Lefaso.net

16:50 Publié dans ACTUALITE SOCIALE DU BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Écrire un commentaire