topblog Ivoire blogs

2017.06.26

Mise en œuvre du PNDES : Paul Kaba Thiéba et les ONG accordent leurs violons

« Le Plan national de développement économique et social (PNDES) 2016-2020 : contributions des organisations non gouvernementales et associations de développement à sa mise en œuvre et à son suivi-évaluation ». C’est le thème retenu pour les travaux de la 5e édition des Journées nationales de concertation (JNC). Débuté la veille par des expositions, l’événement a connu son apothéose ce jeudi 22 juin par un dialogue direct entre les acteurs de développement et le Premier ministre.

 
Mise en œuvre du PNDES : Paul Kaba Thiéba et les ONG accordent leurs violons

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partenaires privilégiés de l’Etat, les organisations non gouvernementales et associations de développement (ONG/AD) interviennent dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des politiques publiques de développement. A travers leur rôle de mobilisation de l’aide au développement, elles luttent contre la pauvreté et partant pour le bien-être des populations.

En 2015, plus de 73 milliards de FCFA ont transité par le canal des ONG/AD pour être investis dans toutes les régions du Burkina Faso et dans les domaines socioéconomiques. La contribution de ces partenaires au développement en 2016 est estimée à plus de 94 milliards de FCFA. Pour ce qui concerne 2017, 41 milliards de FCFA ont été prévus à titre provisoire.

JPEG - 77.5 ko
3.Les ONG et associations disposent des compétences et peuvent apporter quelque chose dans la conception des politiques publiques de développement dixit Juliette Compaoré

Le thème de cette 5e édition des JNC visait à définir le rôle des ONG et associations de développement, les mécanismes de collaboration à mettre en place pour l’opérationnalisation du PNDES. « Il est question à partir d’un dialogue fécond sur la base d’un partenariat entre l’Etat et ces organisations, de faire converger les efforts vers des objectifs communs à savoir la réalisation du Plan national de développement économique et social », a expliqué Paul Kaba Thiéba. Le président de ces journées nationales de concertation invite par ailleurs l’ensemble des acteurs à prendre en compte dans leurs programmes de développement, les priorités inscrites dans le PNDES.

JPEG - 103.4 ko
Expositions des ONG et associations de développement

Après deux rendez-vous manqués (2015 et 2016) de ce cadre annuel de concertation entre l’Etat et les ONG et associations de développement, la présidente du secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG) s’est réjoui que le dialogue soit renoué. « Nous avons voulu aussi à travers cette édition, montrer notre souhait de renforcer la structuration des ONG et associations pour un dialogue plus unitaire pour que nos interventions puissent être aussi complémentaires qu’efficaces sur le terrain pour le bonheur des populations », a-t-elle conclu.

Maxime Jean-eudesBambara (Stagiaire)
Lefaso.net

16:38 Publié dans ACTUALITE SOCIALE DU BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Écrire un commentaire