topblog Ivoire blogs

2018.01.05

Grèves et incivisme en milieu scolaire : Le Premier ministre échange avec les parents d’élèves afin de trouver des solutions

Le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, a échangé avec l’Union nationale des associations des parents d’élèves du secondaire et du supérieur du Burkina Faso (UNAPESB) en vue de trouver des solutions aux grèves à répétition et à la montée de l’incivisme en milieu scolaire, le mardi 2 janvier 2018.

Grèves et incivisme en milieu scolaire : Le Premier ministre échange avec les parents d’élèves afin de trouver des solutions

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les grèves à répétition et la montée de l’incivisme en milieu scolaire préoccupent le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA.
C’est la raison pour laquelle, il a convié les membres de l’Union nationale des associations des parents d’élèves du secondaire et du supérieur du Burkina Faso (UNAPESB)) en vue de trouver une solution à tous ces maux qui minent le système éducatif burkinabè, le mardi 2 janvier 2018.

« Nous avons échangé sur les préoccupations des parents d’élèves et des étudiants sur les grèves récurrentes et l’incivisme en milieu scolaire et universitaire. Nous lui avons fait comprendre les craintes que nous, parents d’élèves ont au regard de ce phénomène que nous constatons dans les écoles, lycées et universités », a déclaré le président de l’Union nationale des associations des parents d’élèves du secondaire et du supérieur du Burkina Faso (UNAPESB), Hector Ardent R. K. OUEDRAOGO, à l’issue de la rencontre.

En outre, il a souhaité que la reprise des cours qui a lieu aujourd’hui 4 janvier soit plus sereine et qu’il y ait des évaluations afin que les choses reviennent à la normale.

A son avis, l’UNAPESB a entrepris plusieurs actions en vue de solutionner ces maux notamment des rencontres avec les différentes coordinations régionales, les Associations des parentes d’élèves (APE) de base dans le sens d’apaiser et de trouver des solutions idoines pour la reprise des cours dans les écoles et dans les universités.
De même, M. OUEDRAOGO a confié à la presse que l’UNAPESB a demandé au Premier ministre de continuer le dialogue avec les acteurs sociaux de l’éducation.

Une demande à laquelle le Chef de l’Exécutif burkinabè a donné son accord avec la promesse ferme « de faire tout ce qui est à son pouvoir pour que les choses se passent au mieux ».

Par ailleurs, le président de l’UNAPESB a mentionné qu’une rencontre a eu lieu avec la coordination nationale des syndicats de l’éducation au cours de laquelle les parents d’élèves ont partagé leur sentiment de crainte d’une éventuelle année blanche.

C’est pourquoi, ils ont demandé aux syndicats de l’éducation de mettre un peu d’eau dans leur vin pour que l’on ne connaisse pas des situations dommageables au système éducatif national.

DCI/PM

Les commentaires sont fermés.