topblog Ivoire blogs

2019.06.06

Incivisme routier : Haro sur ces conducteurs qui nous tuent !

 

Incivisme routier : Haro sur ces conducteurs qui nous tuent !

De plus en plus, les accidents de la circulation dans les villes du Burkina sont dus à des comportements inciviques de certains automobilistes et motocyclistes qui, même conscients des désagréments qu’ils provoquent, persistent dans leurs actes.

On a beau dire que la route tue, rien à faire, au regard de ce qui se passe de nos jours sur les voies et ruelles des villes burkinabè. Oh, quand l’indiscipline atteint son comble ! Et c’est à ne rien comprendre du comportement et des agissements de certains automobilistes et motocyclistes dans la circulation. Les jeunes ne sont plus les seuls à être pointés du doigt. De plus en plus, les adultes se révèlent être de la partie.

On a beau dire qu’il est interdit de faire un dépassement à droite, pour eux, ce n’est point un problème ! Ils le font avec une certaine complaisance, sans se soucier des conséquences qui peuvent en découler. On a beau dire également qu’il est interdit d’utiliser les téléphones ou les smartphones au volant de sa voiture ou au guidon de sa moto, eux, le font sans se soucier des risques encourus. Et ce qui est écœurant, c’est qu’il se trouve certains conducteurs qui n’hésitent même plus à regarder des films ou des clips vidéo en pleine circulation. Autant de comportements en porte-à-faux avec le code de la route.

L’effet de mode semble gagner du terrain. Et la circulation est devenue le lieu d’exhibition par excellence des portables « dernier cri ». Le hic, c’est que « ces tueurs ambulants » fauchent quotidiennement des vies innocentes. À vous les injures de toute nature, si toutefois vous prenez le risque de leur faire des reproches. Mais mon Dieu, où sommes-nous ? Dans un monde où la vie n’a plus de valeur ni de sens ? C’est le lieu de le penser ! Car à dire vrai, beaucoup de citoyens se moquent du code de la route.

Jusqu’au jour où eux-mêmes sont victimes de leur propre imprudence. Tant pis pour eux, car ils l’auront cherché ! Si et seulement si ces citoyens (pour ne pas dire ces indisciplinés, dotés d’une inconscience au comble) pouvaient épargner les âmes innocentes, ce serait quelque chose de gagné. Car si pour eux la vie n’est rien, pour autrui, rien ne vaut la vie.

Alors, à bon entendeur…

Yvette Zongo

lefasonet

Écrire un commentaire