topblog Ivoire blogs

2014.05.15

CADRE STRATEGIQUE DE PRISE EN CHARGE DES ORPHELINS ET AUTRES ENFANTS VULNERABLES 2004-2013

                Le Burkina Faso est un pays sahélien sans littoral situé en Afrique Occidentale. Il couvre une superficie de 274 200 Km² et est limité au Nord et à l’Ouest par le Mali, à l’Est par le Niger, au Sud par la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Bénin et le Togo. Il constitue un important carrefour routier entre tous ces pays. Il faut souligner que la population Burkinabé est essentiellement agricole et 90% vit en milieu rural.  La densité de la population est de 38 habitants au Km².

Le pays est divisé en 13 régions, 45 provinces, 350 départements, en 49 communes et environ 8000 villages.

La population du Burkina Faso était de 10 941 754 habitants selon le recensement de 1996. Avec un taux d’accroissement général de 2,39% par an, la population Burkinabé est passée à 11,6 millions en 2001, elle sera de 16,5 millions en 2005 et doublera d’ici 30 ans selon les données et estimations démographiques des pays et régions du monde (PRB, 2003). L’espérance de vie à la naissance qui était de 53,8 ans  en 1996 s’est abaissée à 45 ans du fait du VIH/SIDA et de l’accentuation de la pauvreté.

Les enfants de 0-18 ans  et les femmes constituent les couches les plus importantes démographiquement. En effet, selon le RGPH (1996), sur 10 941 754 habitants en 1996, les enfants de 0-18 ans étaient estimés à 5 916 530 et les femmes représentaient  5 341 727. Selon les données de l’INSD (2003), les femmes représentent près de 52% de la population et la tranche de moins de 15 ans environ 49%.

La population du Burkina Faso est caractérisée par une soixantaine de groupes ethnolinguistiques. Les principales langues parlées sont le Mooré, le Dioula et le Fulfuldé. La langue officielle est le Français. Les religions sont dominées par l’Islam (52%) ; le Christianisme (24,3%) et l’animisme (23,3%).

La famille constitue la cellule de base de l’enfant qui transmet à ce dernier les valeurs culturelles lui permettant de se socialiser. Celle-ci traverse, aujourd’hui, d’énormes difficultés liées aux mutations de la société Burkinabé, aux influences des valeurs occidentales et à la naissance de nouveaux besoins. Ceci a, contribué à affaiblir le pouvoir de contrôle qu’elle exerçait sur ses membres et notamment sur les enfants. On assiste alors à l’émergence dans la société de nouveaux comportements caractérisés par le manque de solidarité, l’individualisme, l’instabilité des unions etc.

       Telechargement Cadre stratégique PEC OEV.doc

 

2014.02.28

DECLARATION DE YAKO: ENJEUX ET PERSPECTIVES JUIN 2013

       Au cours de la période 2000-2010, les priorités de la politique de développement du Burkina Faso ont été centrées sur l’amélioration de l’accès des pauvres aux services sociaux de base, à travers la mise en oeuvre du Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP).

      Cette mise en oeuvre s’est traduite au niveau sectoriel par la formulation et l’application des politiques sectorielles. Ainsi, la Politique nationale d’action sociale (PNAS) adoptée en 2007 se fixe comme objectif général « d’assurer la promotion et la protection des groupes spécifiques et marginalisés et de créer les conditions favorables à une consolidation de la solidarité au sein des populations

TELECHARGEMENT Diapo DECLARATION DE YAKO VF.pdf