topblog Ivoire blogs

2017.12.24

Techniques et Méthodes en Dissertation: Exemples

  Sujets

«  En cette période de tourmente et d’incertitude économique à l’échelle mondiale, l’investissement dans la protection sociale est nécessaire, possible et efficace. Outre l’aide aux personnes vulnérables, il faudrait une implication effective de la femme » disait Ban KI-MOON     

                          Commentez

 

«  En cette période de tourmente et d’incertitude économique à l’échelle mondiale, l’investissement dans la protection sociale est nécessaire, possible et efficace. Outre l’aide aux personnes vulnérables, il faudrait une implication effective de la femme » disait Ban KI-MOON                                                            

                            Discutez

«  En cette période de tourmente et d’incertitude économique à l’échelle mondiale, l’investissement dans la protection sociale est nécessaire, possible et efficace. Outre l’aide aux personnes vulnérables, il faudrait une implication effective de la femme » disait Ban KI-MOON                        

                             Qu’en pensez-vous ?

 

TELECHARGEMENT: TECHNIQUES ET PLANS DISSERTATION1.pdf

CONFÉRENCE: RÔLE DU TRAVAILLEUR SOCIAL POUR LA PROMOTION DE LA COHESION SOCIALE DANS UN CONTEXTE POST INSURRECTIONNEL

INTRODUCTION

Le Gouvernement burkinabè a adopté en 2007 la Politique nationale d’action sociale (PNAS) dont le but est de promouvoir le bien-être des populations en général, celui des individus, des familles et des groupes vulnérables en particulier avec leur pleine participation sur la base de la réduction des inégalités sociales. Référentiel d’orientation, elle s’est inscrite en droite ligne de l’axe 2 du Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP) devenu Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) intitulé: « garantir l’accès des pauvres aux services sociaux de base et à la protection sociale». Cette volonté des premières autorités

a été renforcée à travers l’élaboration et la mise en œuvre du Plan d’actions du gouvernement pour l’émergence et le développement durable (PAGEDD) décliné dans trois programmes que sont : (i) Enfance et famille, (ii) Solidarité nationale et gestion des catastrophes et (iii) Pilotage et soutien des services.

La mise en œuvre de ces trois programmes commande du travailleur social un  professionnalisme fondé sur le savoir, le savoir-faire, le savoir être et la rigueur en soi et pour soi au regard des missions et attributions à lui confiées.

Communément qualifié de technicien supérieur des relations humaines, il est alors chargé entre autres de prévenir, de traiter les problèmes sociaux et de travailler à l’amélioration de la qualité de vie des individus, groupes et communautés, principalement celles vulnérables ou en difficultés.

Le but ultime du travail social est le changement favorable de mentalités pour le développement. Ce changement dont les objectifs sont définis dans le cadre d’une vision générale et holistique ne peut s’opérer et se fonder en dehors d’une lecture de la société dans ses composantes et ses compartiments.

Malheureusement, les acquis engrangés par le Département en matière d’action sociale avec la faiblesse des ressources humaines, financières, matérielles et  infrastructurelles qui lui sont allouées , il convient de noter que bon nombre de facteurs n’ont toujours pas répondu aux normes d’objectivité, d’équité et de transparence qui constituent des valeurs consubstantielles au domaine de l’action sociale et de la solidarité nationale. Il s’agit notamment de certaines pratiques en matière de ciblage et d’intervention au profit des bénéficiaires. Cet état de fait pose non seulement des problèmes d’éthique et de gouvernance, mais dégrade également l’image du Département dont la crédibilité se trouve ainsi entamée à plusieurs niveaux.

De nos jours, les pratiques en matière d’action sociale s’appuient sur une approche tendant vers l’autopromotion des populations en général et des groupes vulnérables en particulier ainsi qu’à la recherche de leur participation effective au processus de développement.

Cependant, force est de constater que le travail social s’exerce actuellement dans un  contexte difficile caractérisé par un moment de crise ; une crise qui touche, au-delà des contingences socio-économiques, l’ensemble de nos  valeurs et affecte même les fondements de notre culturel où les individus semblent avoir perdu les repères moraux, indispensables à toutes sociétés humaines.

Cette situation renferme plusieurs enjeux et plusieurs défis pour le travailleur social, d’où le thème central de ce panel intitulé : « Travail social et cohésion sociale dans un contexte post insurrectionnel ».

Ce thème central a été décrypté en trois (03) sous thèmes dont les deux (2) premiers ont déjà été développés par mes compères.

 Telechargement Communication du Panel th.pdf