topblog Ivoire blogs

2016.09.23

PORTANT STATUT GENERAL DE LA FONCTION PUBLIQUE D’ETAT (LOI 081)

Article 1 :
Les dispositions du présent statut général s’appliquent aux fonctionnaires d’Etat. Est fonctionnaire d’Etat, toute personne qui, nommée à un emploi permanent des administrations centrales et déconcentrées de l’Etat ou des institutions publiques dont le personnel est régi par la présente loi, a été titularisée dans ledit emploi après une période de stage probatoire d’une année au moins.
Article 2 :
Les dispositions de la présente loi ne s’appliquent ni aux militaires, ni aux paramilitaires, ni aux magistrats, ni aux auxiliaires de justice, ni aux enseignants–chercheurs, ni aux enseignants hospitalo–universitaires, ni aux chercheurs régis par d’autres lois.

loi_081_portant_statut_de_la_fonction_publique.pdf

18:14 Publié dans MASSN/BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

2016.09.11

ANNUAIRE STATISTIQUE 2014 DE L’ACTION SOCIALE

           L’annuaire statistique 2014 de l’action sociale contient l’essentiel de l’information statistique nationale du domaine de l’action sociale. Pour son élaboration, plusieurs publications statistiques nationales de différentes structures ont été utilisées et principalement celles de l’INSD (Recensements, enquêtes, annuaires, et documents techniques). Outre les sources des données ci-dessus citées, le dispositif de collecte mis en place par le Ministère de l’action sociale et de solidarité nationale (MASSN) a permis de produire les statistiques sur les activités menées au cours de l’année 2014 par ses différentes structures.
Depuis janvier 2009, la Direction des études et de la planification (DEP) a mis à la disposition des structures déconcentrées du MASSN, un registre journalier des services d’action sociale. Ce registre, élaboré à l’issu d’un processus participatif entre les intervenants du secteur de l’action sociale, permet de consigner les informations sur les différentes prestations quotidiennes fournies aux usagers des services d’action sociale. En outre, des outils complémentaires ont été élaborés en vue de collecter les informations relatives aux activités de masse à savoir les activités de sensibilisation, de plaidoyer, de formation réalisées par les structures du ministère. Par ailleurs, un guide de remplissage a été élaboré et mis à la disposition des différentes structures.
En 2011, des ONG et associations intervenant dans le secteur de l’action sociale ont été identifiées et formées. A l’issue de cette formation, les registres ont été mis à leur disposition dans le but de pouvoir capitaliser les données des activités menées sur le terrain.

TELECHARGEMENT annuaire_action_sociale2014.pdf

11:32 Publié dans MASSN/BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

2015.02.18

Enquête Démographique et de Santé et à Indicateurs Multiples (EDSBF-MICS IV) 2010

                             

images (1).jpg Ce rapport présente les principaux résultats de la quatrième Enquête Démographique et de Santé et à Indicateurs Multiples (EDSBF-MICS IV), réalisée de mai 2010 à début janvier 2011 par l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INSD) du Ministère de l’Économie et des Finances. L’EDSBF-MICS IV, initiée par le Gouvernement du Burkina Faso, fait partie du programme mondial MEASUREDHS dont l’objectif est de collecter, d’analyser et de diffuser des données relatives à la population et à la santé de la famille, d’évaluer l’impact des programmes mis en oeuvre et de planifier de nouvelles stratégies pour

l’amélioration de la santé et du bien-être de la population. L’enquête a été réalisée avec l’appui technique d’ICF International. Elle a bénéficié de l’appui financier du Programme d’Appui au Développement Sanitaire (PADS) et de ses partenaires, de la Banque Mondiale par l’intermédiaire du SP/CNLS-IST, de l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), du Fonds

des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) et du projet suédois d’appui à la statistique. Ce rapport est l’oeuvre des auteurs et ne représente nécessairement pas la politique des organismes de coopération. D’autres organismes nationaux ont également apporté leur soutien à la réalisation de cette opération.

Des informations complémentaires sur l’EDSBF-MICS IV peuvent être obtenues auprès de l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INSD) : 01 B.P. 374 OUAGADOUGOU 01. Téléphone (226) 50 47 80 51,Fax (226) 50 37 62 26 ou 50 37 62 04 E-mail : insd@insd.bf ou insdbf@yahoo.fr, Internet : http://www.insd.bf.Concernant le programme MEASURE DHS, des renseignements peuvent être obtenus auprès de ICFInternational, 11785 Beltsville Drive, Suite 300, Calverton, MD 20705, USA. Téléphone : (301) 572-0200 ;Fax : (301) 572-0999 ; E-mail : reports@measuredhs.com ; Internet : http://www.measuredhs.com.Citation recommandée :institut National de la Statistique et de la Démographie (INSD) et ICF International, 2012. EnquêteDémographique et de Santé et à Indicateurs Multiples du Burkina Faso 2010. Calverton, Maryland, USA : INSD et ICF International.

                                           rapport_definitif.pdf TELECHARGEMENT

08:04 Publié dans MASSN/BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

2014.05.15

POLITIQUE NATIONALE DE PROTECTION SOCIALE 2013 - 2022

Le Burkina Faso s’est doté en 2000 d’un Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP) en vue

de réduire le déficit social. La mise en oeuvre du CSLP a permis au pays d’enregistrer au cours de la

décennie écoulée des progrès macroéconomiques significatifs. Toutefois, cette performance

macroéconomique n’a pas permis d’atteindre les objectifs en matière d’amélioration des conditions de

vie des ménages.

En effet, en dépit de la priorisation de la protection sociale dans le CSLP et des efforts consentis pour

l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base, ceux-ci restent inaccessibles à une frange

importante de la population. Cette frange est également sous la menace permanente de l’insécurité

alimentaire et de l’exclusion sociale. Il se pose donc le besoin de disposer de mécanismes permettant

d’aider ces populations à sortir de ce piège à pauvreté et à subvenir à leur besoin.

Ce besoin a été aggravé par les récentes crises alimentaires, énergétiques et financières qui ont

précipité de nombreuses familles dans la précarité. Ces crises ont mis à nue la très grande vulnérabilité

du pays et particulièrement des populations les plus pauvres aux chocs exogènes remettant davantage

en cause les perspectives de réalisation des objectifs de développement du pays.

C’est pourquoi, dans son nouveau cadre de référence pour le pilotage du développement qui est la

Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) pour la période 2011-2015, le

Burkina Faso a fait de la protection des groupes vulnérables l’une de ses priorités. La réalisation de

cette ambition nécessite de fournir un système cohérent et efficace de protection sociale à la

population. C’est dans ce but que le Gouvernement du Burkina Faso a entrepris avec l’appui de ses

partenaires au développement, de se doter d’une Politique nationale de protection sociale (PNPS) qui

est déclinée dans le présent document.

    Telechargement _PNPS(1).pdf

18:39 Publié dans MASSN/BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

CADRE STRATEGIQUE DE PRISE EN CHARGE DES ORPHELINS ET AUTRES ENFANTS VULNERABLES 2004-2013

Le Burkina Faso est un pays sahélien sans littoral situé en Afrique Occidentale. Il couvre une superficie de 274 200 Km² et est limité au Nord et à l’Ouest par le Mali, à l’Est par le Niger, au Sud par la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Bénin et le Togo. Il constitue un important carrefour routier entre tous ces pays. Il faut souligner que la population Burkinabé est essentiellement agricole et 90% vit en milieu rural.  La densité de la population est de 38 habitants au Km².

Le pays est divisé en 13 régions, 45 provinces, 350 départements, en 49 communes et environ 8000 villages.

La population du Burkina Faso était de 10 941 754 habitants selon le recensement de 1996. Avec un taux d’accroissement général de 2,39% par an, la population Burkinabé est passée à 11,6 millions en 2001, elle sera de 16,5 millions en 2005 et doublera d’ici 30 ans selon les données et estimations démographiques des pays et régions du monde (PRB, 2003). L’espérance de vie à la naissance qui était de 53,8 ans  en 1996 s’est abaissée à 45 ans du fait du VIH/SIDA et de l’accentuation de la pauvreté.

Les enfants de 0-18 ans  et les femmes constituent les couches les plus importantes démographiquement. En effet, selon le RGPH (1996), sur 10 941 754 habitants en 1996, les enfants de 0-18 ans étaient estimés à 5 916 530 et les femmes représentaient  5 341 727. Selon les données de l’INSD (2003), les femmes représentent près de 52% de la population et la tranche de moins de 15 ans environ 49%.

La population du Burkina Faso est caractérisée par une soixantaine de groupes ethnolinguistiques. Les principales langues parlées sont le Mooré, le Dioula et le Fulfuldé. La langue officielle est le Français. Les religions sont dominées par l’Islam (52%) ; le Christianisme (24,3%) et l’animisme (23,3%).

La famille constitue la cellule de base de l’enfant qui transmet à ce dernier les valeurs culturelles lui permettant de se socialiser. Celle-ci traverse, aujourd’hui, d’énormes difficultés liées aux mutations de la société Burkinabé, aux influences des valeurs occidentales et à la naissance de nouveaux besoins. Ceci a, contribué à affaiblir le pouvoir de contrôle qu’elle exerçait sur ses membres et notamment sur les enfants. On assiste alors à l’émergence dans la société de nouveaux comportements caractérisés par le manque de solidarité, l’individualisme, l’instabilité des unions etc.

       Telechargement Cadre stratégique PEC OEV.doc

 

18:10 Publié dans MASSN/BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

2014.02.28

DECLARATION DE YAKO: ENJEUX ET PERSPECTIVES JUIN 2013

Au cours de la période 2000-2010, les priorités de la politique de développement du Burkina Faso ont été centrées sur l’amélioration de l’accès des pauvres aux services sociaux de base, à travers la mise en oeuvre du Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP).

Cette mise en oeuvre s’est traduite au niveau sectoriel par la formulation et l’application des politiques sectorielles. Ainsi, la Politique nationale d’action sociale (PNAS) adoptée en 2007 se fixe comme objectif général « d’assurer la promotion et la protection des groupes spécifiques et marginalisés et de créer les conditions favorables à une consolidation de la solidarité au sein des populations

 

Diapo DECLARATION DE YAKO VF.pdf TELECHARGEMENT

17:35 Publié dans MASSN/BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

2012.11.19

CODE MINIER AU BURKINA fASO

Article 1 : La présente loi portant code minier au Burkina Faso a pour objet de promouvoir les
investissements dans le secteur minier au Burkina Faso. Il vise à favoriser et à encourager la
recherche et l’exploitation des ressources minérales nécessaires au développement économique et
social du Burkina Faso.

CODE MINIER AU BF pdf.pdfTELECHARGEMENT

15:21 Publié dans MASSN/BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

2012.10.09

LOI N° 033-2008/AN PORTANT PORTANT REGIME JURIDIQUE APPLICABLE AUX EMPLOIS ET AUX AGENTS DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE L’ETATJO N°30 DU 24 JUILLET 2008

PDFLOI N PDF.pdf TELECHARGEMENT

08:05 Publié dans MASSN/BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

2012.03.07

ANNUAIRE STATISTIQUE ET REPERTOIRE DU PRESCOLAIRE AU BF

Le présent annuaire statistique fait la situation du préscolaire de la période de 2008-2009 au Burkina Faso.


ANNUAIRE_MASSN_2008_2009-2.pdfTELECHARGER

10:02 Publié dans MASSN/BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

PRESENTATION DU PLAN DE CONTINGENCE MULTIRISQUES ET DE REPONSES AUX CATASTROPHES

Il faut signaler que le présent plan était sensé répondre à toutes les situations d'urgences notamment les inondations de septembre 2009.Ce qui n'a pas été le cas d’où sa relecture en cours présentement.
En rappel, ces inondations qui constituent la pire catastrophe de l’histoire du Burkina, ont occasionné 180 386 sinistrés soit 22 548 ménages et causé 50 pertes en vies humaines. L’appel du président du Faso avait permis aux Burkinabè d’exprimer leur élan de solidarité et de manifester leur fibre patriotique. Au total, 15 275 785 943 FCFA soit 14 396 027 027 FCFA de contributions financières ont été mobilisées à la date du 29 mars 2010.



10173_PRESENTATIONPLANDECONTINGENCE.pdf TELECHARGER

09:40 Publié dans MASSN/BF | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer