topblog Ivoire blogs

2018.01.06

COMMUNICATION SUR LES CATASTROPHES NATURELLES ET LES CRISES HUMANITAIRES AU BURKINA FASO

    INTRODUCTION

Ces dernières décennies, le nombre de catastrophes signalées chaque année a considérablement progressé, passant de moins de 100 en 1975 à plus de 400 en 2001. Dans le même temps, le nombre de personnes touchées par les catastrophes et leurs répercussions économiques, sociales, environnementales n’ont cessé d’augmenter de façon vertigineuse. Nous continuons d’être confrontés au problème épineux de  l’accroissement des vulnérabilités liées aux menaces planétaires, tels les changements climatiques. Notre planète doit se préparer à une multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes, à une dégradation de l’environnement et à des situations d’insécurité alimentaire  ainsi, près de la moitié (48 %) des catastrophes signalées pendant la période (2004-2011 ) par le biais du système d’information pour la gestion des catastrophes de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge étaient des catastrophes d’origine Hydro météorologiques, par ailleurs la croissance démographique et l’urbanisation non planifiée peuvent avoir pour conséquence un nombre toujours plus important de personnes vulnérables

TÉLÉCHARGEMENT: CATASTROPHES .pdf

                                    CATASTROPHES .pptx

2017.12.31

DOCUMENT CADRE DE PROGRAMME NATIONAL DE REPONSE AUX BESOINS DES PERSONNES VULNERABLES AU BURKINA FASO

INTRODUCTION
Situé dans la zone soudano-sahélienne, le Burkina Faso reste l’un des pays les moins avancés de l’Afrique subsaharienne. Les efforts fournis dans les différents secteurs du développement socioéconomique ont certes permis des avancées significatives, mais celles-ci restent insuffisantes pour réduire les souffrances de nombre de burkinabè confrontés structurellement à la misère. Pour preuve, les résultats de l’EMC 2014 indiquent que 40,1% des personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté estimé à 153.530 F CFA. En outre, le rapport 2014 du PNUD sur le développement humain classe le Burkina Faso 181ème sur 187 pays, avec un IDH estimé à 0,252. Ainsi, le pays s’est engagé, depuis l’adoption de la Politique nationale de protection sociale (PNPS) en 2012, à faire de la protection sociale intégrée une réalité au profit des groupes vulnérables.

La mise en oeuvre de ladite politique nécessite l’élaboration d’un registre unique des personnes vulnérables au bénéfice desquelles devraient être prioritairement orientées les interventions de protection sociale, aussi bien des départements ministériels que des partenaires au développement. Aussi, après l’adoption de la méthodologie consensuelle de ciblage des personnes vulnérables au Burkina Faso, des réflexions ont-elles été engagées dans la perspective d’élaboration d’un programme de réponse au profit des cibles du registre unique. L’analyse des interventions actuelles en matière de protection sociale montre que leur impact reste tributaire d’une prise en charge holistique des cibles. Bien que l’insuffisance des ressources financières reste une préoccupation majeure des acteurs, l’amélioration des conditions de vie des ménages vulnérables passe par une offre de services à même de permettre aux membres du ménage de sortir progressivement de leur situation.

C’est pourquoi, l’ambition dans la mise en oeuvre de la PNPS, est d’aller résolument vers une réponse intégrée aux besoins des personnes vulnérables du registre unique. Aussi, est-il proposé que cette réponse s’inscrive dans le cadre d’un programme intégré dénommé programme national de réponse aux besoins des personnes vulnérables. Ce document donne les orientations pour une élaboration ultérieure du programme national de réponse en bonne et due forme. L’opération de ciblage et
les échanges avec les Cellules régionales de la protection sociale permettront, entre autres, d’estimer les éléments liés aux coûts du programme, de préciser le cadre logique, les modalités de mise en oeuvre ainsi que les mécanismes de suivi évaluation.
Le présent document cadre s’articule autour de cinq (05) points :

(i) contexte et justification ;

(ii) processus d’élaboration du document cadre du programme national de réponse ;

(iii) revue des interventions clés menées au profit des personnes vulnérables ;

(iv) description du document cadre du programme national de réponse aux besoins des personnes vulnérables au Burkina Faso ; et

(v) mécanisme de mise en oeuvre et financement du programme national.

TéléchargementPROGRAMME NATIONAL DE REPONSE AUX BESOINS DES PERSONNES VULNERABLES AU BURKINA FASO